habitos-consumo-560x190

La technologie évolue rapidement et les habitudes d´achat sont aussi modifiés en ce qui concerne le nettoyage du foyer. Quels sont les facteurs marquants ? Qu´est-ce qui est important quand on choisit un produit d’entretien?

L´ère de l´immédiat et son impact technologique : innovation et sophistication

Les habitudes d’achat des consommateurs ont évolué. L´industrie des produits d’entretien est marquée par le développement permanent de nouveautés.

Les avances technologiques et le milieu social ont aussi de l´influence sur les habitudes de nettoyage, car la réduction du temps disponible a favorisé l’utilisation de produits multi-usages, (utiles pour le nettoyage de plusieurs types de surfaces) ainsi que la rapidité et l´efficacité. Ce sont les caractéristiques que doit réunir un produit pour accompagner le rythme de la ménagère d’aujourd’hui.

Suivant le sondage réalisé par Trialpanel, 8 ménagères sur 10 reconnaissent les progrès de l’industrie des produits d’entretien : 50% nettoient plus vite qu´auparavant et 36% utilisent un seul produit pour toutes sortes de surfaces.

“Que le produit nettoie tout, vite et bien”, c´est ce qui est attendue de la sophistication d’un produit.

Aujourd’hui, pour 38% des ménagères françaises, la principale évolution de l’industrie est d’offrir des produits. La “protection de l’environnement” prend la deuxième place de par son importance : l’accès à des produits écologiques, moins polluants et avec les mêmes standards d´efficacité est l’une des principales évolutions, perçue par 27% des consommateurs.

Les valeurs qui comptent quand on choisit un produit sont aussi évaluées. “La confiance en la marque” représente aujourd´hui le facteur le plus important, pour se différencier des autres produits. Pour 38% des personnes interviewées, la “marque” est le repère le plus important en termes de nettoyage. De leur côté, les recommandations de la famille sont passées à la deuxième place avec 27%.

Les nouvelles tendances :  

Les petits formats et les marques distributeur gagnent du terrain avec un bon rapport qualité-prix.

L´évolution vers les “petits formats/concentrés” est un aspect positif, un acquis de l’époque actuelle, puisque ces produits-là permettent d´utiliser « une plus petite quantité », tout en conservant le même degré d´efficacité.

Il en est de même avec les “marques distributeur” qui avec un bon rapport qualité-prix ont gagné en crédibilité et commencent à gagner du terrain.

Selon les données obtenues, l’achat de petites tailles ou de concentrés ainsi que celui de “marques distributeur” atteint 36% et 27% respectivement. C´est un nouveau comportement de cette période technologique, qui commence à avoir un impact sur le marché.

La technologie de l´avenir : la robotique au sein du foyer

Il existe des entreprises de robotique et de technologie qui testent différents robots pouvant éventuellement effectuer certains travaux ménagers. Ce qui auparavant appartenait au domaine de l´imagination est aujourd´hui une réalité, même si ce marché n´est pas encore développé.

Le développement desdits robots éveille des sentiments positifs. De l’attente (20%), de l’optimisme (17%) et de la confiance (16%). Pourtant, le processus d´adaptation à ce type d´innovations peut être plus lent à cause de leur coût et des appréciations personnelles qui entrent en jeu.

Actuellement, 5% des ménagères reconnaissent spontanément la “robotique” comme l´un des progrès majeurs de l´industrie du nettoyage, ayant comme principale manifestation « l´aspirateur robot ».

La réalité est que la technologie se trouve plus près du consommateur que ce que l´on croit.  Seules 8% des maîtresses de maison ne délèguerait pas une tâche ménagère à un robot. Parmi les tâches qui seraient déléguées à la robotique, on trouve le nettoyage des fenêtres et des vitres (44%), le repassage (35%), les planchers (35%), l’aspirateur (33%).

La robotique liée aux tâches ménagères n´est pas encore présente dans 63% des foyers. Dans les autres, les principales innovations qui s´y trouvent sont : la machine à laver qui réduit l´utilisation d´eau et de savon (16%), le robot qui nettoie le plancher et qui aspire à sec (7%) et la machine à laver qui répond à des messages comme par exemple la fin du cycle de lavage, parmi d’autres (6%).

Si on ne tient pas compte de la variable “prix”, les machines qui réduisent la consommation de savon et d´eau (35%), les frigos intelligents qui rappellent le moment où les aliments sont périmés, ou s’il manque quelque chose (24%) et un robot qui nettoie les planchers et qui aspire à sec (23%) sont les innovations les plus souhaitées.

Les travaux qui seraient clairement délégués à la robotique sont ceux qui concernent spécifiquement le nettoyage de la maison. On pourrait dire qu´il existe un terrain favorable pour la développer. Les travaux les plus difficiles à déléguer à la robotique sont les courses, la cuisine, le rangement des vêtements et prévoir ce que l´on va cuisiner. Même si ces travaux-ci ont déjà été modifiés par la technologie, (on fait des achats, des recherches et des comparaisons de produits en ligne, on lit les commentaires des consommateurs, on cherche des recettes recommandées sur internet, etc.) elles sont toujours loin d’être déléguées.

Source:  TrialPanel –  Sondage en ligne – 820 cas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *